Ateliers d’artistes

Sans titre-4

La lecture de l’existant et de ses potentialités nous a permis d’organiser le bâtiment autour d’un nouveau lieu qualitatif et agréable : le patio.
Au centre du hangar existant c’est un volume intérieur qui se développe en double hauteur afin d’amener de la lumière naturelle au cœur du bâtiment. On y trouve un sol particulier qui harmonise et renforce ce lieu . Ce sol se projette légèrement au-delà du patio pour créer un glissement depuis l’entrée du bâtiment mais aussi pour accompagner l’utilisateur dans les ateliers ou les bureaux attenants.

C’est la centralité du projet, un lieu qualitatif autant dans ses proportions que dans la qualité de la lumière et qui permet la distribution de tous les éléments de programmation. Il est, de ce fait, le catalyseur de la vie collective en accueillant les programmes partagés.

Il fonctionne en dialogue avec l’espace d’entrée, espace capable, très légèrement modifié et constitué d’une ossature bois recouverte de polycarbonate, un lieu entre intérieur et extérieur. C’est une première respiration, on y bricole, on y entrepose un prototype trop volumineux, on y trouve des plantes , c’est un joyeux chaos.

Les deux niveaux du bâtiment présentent des potentialités différentes , en conséquence nous avons développé deux organisations distinctes.

Le rez-de-chaussée en relation avec le sol en béton et des murs robustes accueillera l’ensemble des programmes collectifs alors que l’étage, au milieu des charpentes recevra les ateliers individuels. 

Le rez-de-chaussée est organisé autour de l’atrium, chaque pièce y trouve son accès principal et y capte de la lumière. A l’inverse l’atrium permet à chaque pièce d’avoir une échappée visuelle sans avoir à ouvrir des baies sur l’extérieur. Nous avons privilégié des matériaux bruts et résistants comme le parpaing peint, un sol béton et quelques touches de bois pour y apporter une dimension domestique en contraste des matériaux bruts.

Sans titre-32L’étage est organisé pour permettre l’habitabilité maximale des ateliers en fonction de la structure de la charpente. Les trames sont donc calées sur le rythme des fermes. Au-dessus des grands ateliers on trouve un atelier par trame structurelle (environ 5m) , de l’autre côté du couloir de distribution deux ateliers se partagent une trame structurelle. Ils sont donc plus profonds et présentent plus de hauteur sous plafond dans laquelle nous pouvons y loger une surface de rangement supplémentaire. Chacun de ces ensembles d’ateliers se termine avant le mur périphérique afin d’éclairer naturellement les locaux en rez-de-chaussée.

Sans titre-3

Nous privilégions pour l’aménagement de ce niveau des matériaux légers , cloisons en bois, osb peint.

Sans titre-5

A la croisée de ces deux systèmes, à l’endroit de l’atrium, un escalier hélicoïdal s’installe et habite le volume. Son garde-corps en acier qui s’enroule amorce depuis le bas, le couloir de distribution des ateliers à l’étage et dialogue avec la charpente existante afin de participer à la nouvelle histoire du lieu.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s